Actuellement, freelance et portage salarial vont de pair. En raison des changements qu’il y a dans le monde professionnel où de plus en plus de jeunes choisissent de travailler de manière indépendante, le portage salarial gagne progressivement des adeptes. Cependant, on ne peut pas dire que cette pratique s’est vulgarisée puisque nombreuses sont encore les personnes qui ignorent ce que c’est.

Comment passer en portage salarial ?
Pour ceux qui n’ont jamais entendu ces mots, le portage salarial est une manière légale d’associer le travail en freelance et le statut de salarié. Cela se fait par le biais d’une société spécialisée qui est une société de portage salarial. Pour ceux qui veulent donc passer en portage salarial, ils ont l’obligation de contacter ce type de compagnie. Mais avant tout, il faut choisir son secteur d’activité, car il faut savoir que certains secteurs du métier ne sont pas éligibles au portage salarial. Ensuite, il faut chercher les clients, car en étant freelance, on est le seul responsable de son travail. Une fois ces deux étapes accomplies, la société s’occupe du reste, il fait en sorte que l’honoraire soit transformé en salaire.

Quels sont les avantages du portage salarial ?
Un travailleur indépendant a tout à gagner avec le portage salarial, de toute façon, ce dernier a été légalisé dans le but d’améliorer les conditions de travail des métiers en freelance. Le principal avantage du portage salarial est le gain de temps. Être freelance n’est pas une chose facile puisqu’il y a une juridiction qui régit les travailleurs indépendants.

Le portage salarial aide les professionnels à ne pas gérer les démarches administratives, car la société dont ils sont clients se charge de cette tâche. En plus, en conservant leur statut de salarié, les travailleurs bénéficient de toutes les prérogatives qui en sont associées c’est-à-dire les nombreuses allocations et mutuelles comme l’ASSEDIC, la retraite ou encore la sécurité sociale.

Combien gagne un freelance en portage salarial ?
Ce que gagne un professionnel en portage salarial dépend de la facturation auprès de son client, la société de portage salarial n’entre en aucun cas dans ce débat. En entrant en portage salarial, les chiffres d’affaires du travailleur sont déduits de certaines charges notamment les frais de gestion destinés à la société de portage salarial qui vaut entre 7 et 10 % du chiffre d’affaires. À cela s’ajoutent les charges patronales et salariales, en fin de compte, le salaire final équivaut à peu près 40 à 50 % du chiffre d’affaires. En résumé, le salaire dépend uniquement de la santé du secteur d’activité. Dans le secteur de l’informatique, qui est continuellement en progression, un salarié en portage salarial gagne 40 % de plus qu’un salarié dans une entreprise.

Bien qu’il soit encore méconnu de la plupart des personnes, le portage salarial est tout de même devenu fréquent chez les travailleurs indépendants. Mais ce n’est en aucun cas une circonstance extraordinaire vu les intérêts qu’ils y gagnent en choisissant cette option. Être freelance n’est donc plus une aventure d’autoentreprise difficile puisqu’avec le portage salarial les professionnels sont préservés de tout risque.

Articles similaires
Commentaires