Relation contractuelle entre un salarié porté ayant un contrat de travail, une entreprise de portage salarial et une société sollicitant une prestation, le concept du portage salarial est très prisé compte tenu de sa flexibilité et de sa sécurité pour les travailleurs. Il est également une solution entrepreneuriale facile d’accès pour se lancer à l’international, notamment en Chine. Explications.

Le principe du portage salarial en Chine
Avec l’ouverture des marchés à l’international, le portage salarial est de plus en plus en vogue pour héberger des missions à l’international. Les entreprises implantées à l’étranger n’hésitent plus à faire appel à des consultants français pour répondre à leurs besoins professionnels en interne. Un des marchés les plus demandés actuellement pour le portage salarial est la Chine, qui est devenue depuis quelques années un des pays les plus attractifs pour les entreprises en matière de business.

En Chine, la bonne santé économique du pays ces dix dernières années attirent en effet, de plus en plus les investisseurs étrangers. La pratique du portage salarial en Chine est très répandue dans le pays mais n’est pas à la portée de tous. Le portage salarial permet à un professionnel de développer son activité de manière indépendante à l’étranger tout en maintenant ses avantages sociaux relatifs au salariat. L’avantage premier est souvent le salaire à l’international plus élevé mais également l’épanouissement personnel de découvrir de nouveaux horizons professionnels.

Ainsi, la société de portage salarial chinoise est une entreprise intermédiaire entre la société étrangère et son salarié. Un contrat de travail est établi entre le consultant (salarié) et la société de portage d’un côté et un contrat de service est réalisé entre cette dernière et l’entreprise en demande (client). Et pour qu’une entreprise soit légitime à cette pratique, elle doit revêtir plusieurs critères comme une inscription au registre du commerce sous forme d’Entreprise Individuelle, de société, ou de microentreprise, avoir la capacité de fournir des factures d’honoraires et des contrats en accord avec les lois chinoises mais aussi tenir un tableau de bord à jour pour informer l’entreprise cliente de l’activité de son salarié.

La société de portage salarial effectue par ailleurs toutes les démarches administratives et représente légalement le salarié exporté en Chine. Dans le portage salarial, plusieurs services annexes sont proposés comme le recrutement du salarié porté, la location de bureaux, l’assurance des consultants, les services de facturation…

Embauche et portage salarial en Chine
Le portage salarial, qui se situe à mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat, présente de nombreux avantages notamment pour les nouveaux métiers du digital. Un des premiers avantages sur ce type de contrat est de pouvoir valoriser l’expertise des professionnels tout en étant indépendant et en gardant un statut de salarié. Cette combinaison entre sécurité et flexibilité dans le portage salarial est valable pour le porté mais aussi pour l’entreprise cliente.

En Chine, le professionnel, par le portage salarial, maintient sa protection sociale, a le droit à une assistance et un vrai accompagnement mais également, son activité entrepreneuriale lui donne une grande liberté d’organisation, une rémunération plus élevée, des missions plus ciblées…

Le professionnel n’a donc plus besoin de s’encombrer avec les démarches de création d’entreprise. Le porté bénéficie d’une structure similaire qui sécurise son activité indépendante. Ce statut de salarié porté est ouvert à tous : lancement d’activité souhaité par les salariés, les freelances, les créateurs de projets, les retraités, les jeunes diplômés… disposant d’une expertise et d’une qualification.

Ainsi, en faisant appel au portage salarial, les démarches juridiques et RH comme les charges sociales ou calcul de paie qui peuvent différer d’une ville à l’autre en Chine sont assurées par la société de portage salarial. Cette dernière s’occupe donc de ces démarches pour l’entreprise étrangère et s’adapte à tout type d’industrie, commerce ou activité de conseil comme à toutes demandes (embauche d’employés locaux, recherche d’un lieu de travail ou bien formalités liées au pays…). Pour toutes ces raisons, une entreprise qui n’a pas d’entité juridique en Chine et qui souhaite y lancer son activité, a un fort intérêt à privilégier les services d’une société de portage salarial.

Source: solutions.lesechos.

Articles similaires
Commentaires